Exit l'excision (suite)

Publié le par F.

On en a déjà parlé ici et encore . Et si les choses bougent tout doucement, c'est malheureusement imputable à la mort, fin juin, d'une fillette de 12 ans au moment de son excision en Egypte.
Les autorités sanitaires et religieuses du pays ont cette fois 
décidé d'interdire définivement cette pratique ancestrale, alors qu'un ordre avait déjà été donné par le gouvernement dans les années 50 mais sans suite efficace. Un décret datait également de 1997, mais dérogation et surtout clandestinité le contournaient allègrement.
En Europe, c'est la
Grande-Bretagne qui s'attaque au problème en lançant une vaste campagne de sensibilisation contre ce crime passible de 14 ans de prison. Méthode originale choisie par la police de Londres : une récompense de 20.000 livres (30.000 euros) à toute personne susceptibles de livrer des informations sur les auteurs d’excisions. Pour les détails en langue anglaise, voir ici. 
Mais le problème reste entier : comment empêcher les fillettes envoyées en vacances à l'étranger de revenir excisées ? Education et mondialisation pourraient-elles servir de réponse ?

Publié dans féminin Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

A. 24/07/2007 22:51

Il y a  beaucoup de publicité en Norvège aussi où on a le même problème de jeunes filles retournées excisées de vacances en Afrique.Lien à un journal norvégien (en anglais).

F. 27/07/2007 10:03

Merci bien pour ce lien vers la presse norvégienne. C'est en tissant des fils d'info sur la Toile qu'on peut aussi faire progresser les prises de conscience !

Claude 17/07/2007 08:56

Ce serait merveilleux que ces campagnes aient de l'effet. A propos de l'excision, connais-tu http://survivance.blogspot.com/Un blog très intéressant et émouvant.

F. 17/07/2007 10:47

Merci Claude pour l'info. Un blog qui gagne effectivement à être connu et même reconnu !