les filles des cités face à la violence

Publié le par f.

C'est un article du Figaro titré les filles des cités tentent de ramener leurs frères à la maison.

«Les adolescentes ne participent pas aux violences urbaines, constate un représentant du syndicat de police Alliance. Leur délinquance existe mais elle ne s'inscrit jamais dans un registre de guérilla.» En fait, elles se battent plus pour leur réussite sociale.

Pour autant, elles partagent les rancoeurs de leurs frères, subissent les mêmes conditions de vie et disent comprendre leur colère. C'est le mode d'expression choisi qui leur est étranger.

Publié dans féminin France

Commenter cet article