Les Saoudiennes souhaitent conduire

Publié le par F.

C'est avec une pétition, signée par plus d’un millier d’hommes et de femmes, que les Saoudiennes souhaitent faire pression pour lever l’interdiction faite à toutes femmes, saoudiennes ou étrangères, de conduire une voiture au pays du roi Abdallah.
C'est la première fois qu'une organisation de femmes a formé un comité pour aborder la question sur un plan social ; sachant que l'Arabie Saoudite est le seul pays à pratiquer une telle discrimination et qu'en 1990, quand quelques femmes s'étaient installées d'office au volant elles avaient récolté un jour de prison, la confiscation de leur passeport et la perte de leur travail ! Et un an plus tard, la rédaction d'une fatwa qui interdisait clairement aux femmes de conduire une voiture...
Bref, le lobbying risque d'être long.

Publié dans féminin Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurie 08/02/2008 02:49

alors là vous mélangez tout!! cette interdiction n'a rien a voir avec la religion! il n'a aucune raison pour que la femme musulmane ne puisse pas conduire, c'est le gouvernement saoudien qui fait n'importe quoi.je vois vraiment pas le rapport avec le voile, et encore moins avec les femmes voilées qui roulent à paris lol!je suis voilée parce que j'ai choisi de l'être, mes parents sont chrétiens et je portais le voile avant de connaitre mon mari. alors arretez de raconter n'importe quoi, vous ne connaissez ni l'Islam ni les musulmanes.

Emelire 01/10/2007 12:11

Le voile, surtout intégral, est déjà un empêchement à circuler librement, de gêner ce véhicule qu'est notre corps... Alors la voiture ! Je suis toujours dubitative lorsque je vois en France, des femmes très voilées installées à l'arrière de superbes voitures 4x4 immatriculées en région parisienne (je conçois qu'un 4x4 soit pratique à la campagne ...). Tout est fait dans ces pays mais ici aussi dans une moindre mesure, pour réduire totalement l'existence des femmes aux besoins des hommes. J'ai connu cet empêchement de conduite personnellement, n'étant pourtant pas d'une famille musulmane mais chrétienne, et ma mère n'a jamais été autorisée à conduire par le "chef de famille"... vous voyez comme on retrouve dans tous les pays les mêmes "racines". J'ai lu dans un livre d'histoire des femmes (Michèle Perrot) que la limite est aussi mise par ce que les gens tolèrent ou non. Mais pour les femmes, c'est dès l'enfance et de l'intérieur de la famille même, ce lieu en principe de sécurité (la "tannière") que viennent le sexisme, les discriminations et pour les récalcitrantes, dès l'enfance, les violences et les traumatismes. Ce qui rend, plus tard, la révolte devant la discrimination, bien plus difficile, voire impossible, car s'il existe quelques révoltées, quelques martyres, ... comment la grande foule des femmes peut elle résister quand elle a été tuée dans l'oeuf même, individue par individue... isolée dans la maison, isolée dans ses revendications, ses aspirations... dès le début de sa vie...

Claude 26/09/2007 18:38

J'hallucine ! Comment cela est-il encore possible à notre époque ?

F. 26/09/2007 21:18

Ravie de te revoir ici Claude !Et oui, c'est plus une question de géographie que d'époque. Enfin, de religion aussi. En Arabie saoudite, on applique à la lettre les principes du wahhabisme, et les femmes ne peuvent pas voyager sans autorisation de leur mari ou d'un homme de leur famille, ni manger seules dans un restaurant !Alors la route va être longue pour elles ...