Cela bouge en Inde

Publié le par F.

On peut les appeler "Pink Gang" ou les Robin des Bois au féminin ou encore les justicières en sari ! Dans le district de Banda (état de l'Uttar Pradesh), il s'agit d'un groupe de femmes qui ne comptent que sur elles-mêmes pour punir les violences diverses  : assassinats d'épouses, sévices conjugaux et corruption des élus qui préfèrent fermer les yeux ... Quand l'ultime solution consiste à se faire justice soi-même, on a un indicateur malheureusement exact du bas niveau de vie et de démocratie dans cet état.

Par ailleurs, les femmes indiennes mènent une révolution plus discrète mais tout aussi efficace à long terme : elles investissent en douceur le
secteur professionnel de l'informatique et des nouvelles technologies. Cela concerne plutôt les classes moyennes et les régions urbaines, mais l'ascenseur social par la formation et le travail des femmes semble en marche. Avec à la clé une discrimination salariale moins forte qu'en France !

Publié dans féminin Monde

Commenter cet article

Jean 13/03/2008 23:20

Effectivement, les filières informatiques et techniques sont très peu prisées par les femmes en France... faudrait-il les inciter ??

Claude 24/02/2008 20:22

Bien que le côté 'se faire justice soi-même' ne soit pas vraiment ma tasse de thé, c'est vrai que par ailleurs, prendre son destin en main, c'est encourageant.En tout cas, pour les différences de salaire hommes / femmes, nous pouvons prendre exemple sur l'Inde et ça, ça fait plaisir.

F. 27/02/2008 10:54

Oui, il y a parfois quelques bonnes nouvelles à pêcher à l'étranger ...Le côté extrême de "faire par soi-même", cela prouve aussi la volonté des femmes et leur non-résignation devant des situations de blocage qui à la longue sont inacceptables. Si on passe son temps à attendre un futur meilleur, rien ne change ...

Emelire 06/02/2008 14:50

malgré les difficultés dont il est question en fin d'article, ça fait plaisir quand même et je n'aurais pas imaginé cela. Un pays émergeant pour les femmes aussi ? ...

F. 07/02/2008 13:57

Eh oui, il ne faut pas désespérer !