Les Européennes en chiffres

Publié le par F

 Même le très sérieux Office statistiques des Communautés européennes, Eurostat, publie spécialement pour la Journée internationale de la femme.

Evidemment, les nouvelles ne sont guère réjouissantes et donnent un aperçu de tout le chemin qui reste encore à parcourir.

En résumé, "les Européennes vivent plus longtemps que les Européens, travaillent aussi un plus grand nombre d'heures qu'eux mais sont moins bien payées tout en étant plus susceptibles d'être au chômage bien qu'elles soient souvent plus instruites". La syntaxe concise vient du Nouvel Obs.

Pour plus de détails avec tous les tableaux chiffrés des 25 pays de l'Union européenne, c'est ici.

En France, notre seule médaille concerne l'espérance de vie : on dépasse la moyenne européenne et on est ex aequo avec l'Espagne. Pour tout le reste : peut allègrement mieux faire !

Publié dans féminin Monde

Commenter cet article

PhilomÚne 02/10/2006 00:18

Vu sur le site http://www.actuchomage.org
En neuf ans le nombre réel de chômeurs n'a pas baissé en France
En neuf ans, de 1996 à 2005, le chômage apparent (chômage officiel) a diminué de 21% en passant de 3.062.980 à 2.419.600 inscrits en catégorie 1 Anpe (chômage officiel). En fait, le chômage réel des diverses catégories de chômeurs et des chômeurs en partie ou en totalité dissimulés à travers différents dispositifs, calculé en équivalent "temps plein", a un peu augmenté, passant de 5.745.310 à 5.848.550.
Cependant, la population active, occupée (ayant un emploi) ou non (chômeur inscrit), est passée de 25.591.000 (1996) à 27.637.000 (2005), au sens du BIT et de l'INSEE. Cette population active doit toutefois être corrigée en réintégrant les personnes qui en sont artificiellement exclues : les dispensés de recherche d'emploi, celles en préretraites entières et les chômeurs en stage. La population active corrigée devient 26.070.000 en 1996 (+479.000) et 28.132.000 en 2005 (+495.000).
Le taux de chômage apparent (officiel) est de 11,96 % en 1996 et de 8,75 % en 2005, en prenant la moyenne annuelle de la catégorie 1 de l'ANPE.
Le taux de chômage réel est : - 16,97 % en 1996 et 14,54 % en 2005 sans tenir compte de l'équivalence chômage des emplois à temps partiel - 22,04 % en 1996 et 20,79 % en 2005 en tenant compte de ce chômage partiel de fait.
Un progrès bien faible en neuf ans et tout relatif, car si la population active continue d'augmenter, le rythme de cette augmentation s'est beaucoup ralenti au cours des dernières années. Reste à savoir la part prise par les chômeurs découragés, disparus des statistiques, dans cette diminution de la population active.
Ne croyez pas pour autant à une situation réelle plus enviable dans les autres pays en Europe ou dans d'autres régions du monde. Bien souvent, un taux de chômage officiel autour de 5 %, même estampillé Ocde ou Eurostats, cache un taux effectif du chômage compris entre 10 et 20 %. Et bien souvent, la proportion d'emplois à temps partiel est plus importante qu'en France avec un nombre d'heures plus faible (Pays-Bas, Royaume-Uni ... ).
Voir : Le chômage réel en France : 1996 et 2005 http://travail-chomage.site.voila.fr/chomage/chom_reel_1996_2005.htm
Voir aussi : http://travail-chomage.site.voila.fr/index2.htm
-