Mères actives et "mompreneurs"

Publié le par F.

A la fois mères et chefs d'entreprise, c'est possible !Teletravail
La preuve avec la création d'un nouveau terme  = contraction anglophone de mom (pour maman et non mômes !) et preneur (racine française pour entreprendre passée à l'anglais) - soit
mompreneurs pour faire court et moderne.
Pour ma part, je suis maman d'ado et je travaille à mon compte, donc je dois sans doute me ranger dans cette catégorie. Et je ne suis
pas la seule.
J'en profite pour signaler un blog sympa :
Maman travaille !   comme une injonction à répéter encore et encore à tous ceux qui pensent que parce qu'on est à la maison, c'est repos !!!

Suivez mon regard ...

Et pour celles que l'aventure tenterait, voir le statut d'autoentrepreneur récemment créé par le gouvernement mais qui ne sera effectif qu'en 2009.

 

 

 

Publié dans coup de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maryvonne 01/12/2008 21:30

Le terme est en effet horrible...moi je suis juste maman de 4 enfants préados et ados, qui ne "travaille pas" mais se contente d'assurer le quotidien avec une organisation sans faille. Ton article m'interpelle car je suis en pleine réflexion sur la reprise d'un travail...Mompreneur ? Autoentrepreneuse ? Je vais donc à la pêche aux infos et témoignages...Quelle est ton activité ? Bises

F. 03/12/2008 09:14


Alors bon courage d'abord pour ta réflexion, ensuite pour ce que tu décideras de faire, et enfin pour ton quotidien qui doit être aussi bien occupé (que 2 ados chez moi, mais cela me suffit !).
Pour mon activité, vois ici : http://www.cftdoc.fr
Pour créer ton activité, un dossier récent et bien fait : http://www.journaldunet.com/management/creation-entreprise/dossier/se-mettre-a-son-compte-quelle-structure-choisir/se-mettre-a-son-compte-quelle-structure-choisir.shtml


Clotilde 26/11/2008 17:20

Ben ça me rend de mauvais poil et voilà pourquoi : les chefs d'entreprise sont-ils des pap'preneurs ou des dad'preneurs ? non, car notre profession ne se définit pas par notre parentalité... Oui je suis entrepreneuse et oui je suis maman, mais ce sont deux fonctions bien séparées.
Et il faut ajouter que la problématique est confondue avec celle du travail à domicile, pourquoi ? ça n'a rien à voir, toutes les entrepreneuses ne travaillent pas chez elles et tous les travailleurs à domicile ne sont pas des femmes. Les hommes qui travaillent chez eux : graphistes, pigistes et j'en passe sont confrontés aux mêmes problèmes de compréhension de leur statut de travailleur.
Certains ont intérêt à entretenir la confusion...maman, à domicile et qui travaille et que l'on qualifie de 'preneuse pour lui faire croire qu'on la prend au sérieux. Ne soyons pas leurs complices ! Nous sommes des travailleuses et des entrepreneuses pour le monde professionnel. Point. ET nous sommes mamans dans la vie privée, tout comme ces messieurs sont des papas, et sur ce point là nous sommes bien à 50/50 (là où il y a une maman, il y a bien un papa...)
PS: pour le reste ça ne m'empêche pas  d'être d'accord avec tous les commentaires !

F. 27/11/2008 23:01


Merci Clotilde pour ce coup de gueule qui remet les choses dans leur bon ordre ! Il faut reconnaître aux américains d'être très forts pour créer ex-nihilo des termes nouveaux. Ensuite, on adhère ou
pas ... Il n'empêche qu'on reste nombreuses à entendre les mêmes remarques !!!


Emelire 25/11/2008 16:20

en fait on entend par "travail" "travail salarié" ... parce que nous vivons dans un monde où les échanges sont basés sur l'argent. Les femmes ont toujours travaillé de toutes manières, et ça n'a jamais posé problème, ce qui a posé problème, c'est lorsqu'elle demandent un salaire, et un salaire égal à celui des hommes ... pour le faire. ;o) Ce qu'écrit Marie-Laure est bien symptomatique du travail salarié ou rémunéré et effectué à la maison. Il doit être bien difficile de "séparer" ce qui ne l'est pas physiquement, ... surtout avec un enfant. J'ai travaillé chez moi un moment mais mes enfants n'étaient pas encore nés. Quand ils sont nés j'aurais adoré travailler à la maison, mais mon employeur n'a pas voulu. Je ne peux qu'imaginer ce que ça aurait été : très dur mais formidable ! Il faut une bonne résistance physique de toutes façons pour être maman et gagner sa vie. L'indépendance est à "ce prix", l'exercice de son métier aussi. Je pense que pour un enfant, voir sa mère / son père épanoui, équilibré, et pas trop crevé quand même !!! c'est ça qui est important. Pour le parent c'est un peu la quadrature du cercle ... la journée fait 24 h et il faut préserver un minimum de chaque sphère : famille, boulot, couple, et loisir un petit peu ...

F. 26/11/2008 23:26


Eh oui, on y revient à la quadrature du cercle et aux journées qui ne font "que" 24 heures alors qu'il en faudrait parfois le double !


Gaëlle 25/11/2008 13:27

Bonne idée de lancer un club ! Travailler de chez soi n'est pas toujours facile à faire reconnaître et la "porosité" entre travail et vie privée n'est pas facile à gérer !
En tout les mompreneurs se font entendre de plus en plus. Elles ont raison !
 
 

F. 25/11/2008 13:38


On est bien toutes sur la même longueur d'onde !!!


karima 21/11/2008 01:13

vrai! archi vrai!
moi je suis journaliste free lance et je travaille de chez moi. Donc bien sur mon chéri quand il rentre il ne comprend pas pourquoi la cuisine n'est pas faite les machines pas sorties alors que j'étais à la maison toute la jouréne. pire encore je suis encore sur mon ordi après 19h. Là il sous-entend que je n'ai rien fait de la journée et que je bosse qu'en fin de journée. J'adooooore
Bah oui il faut choisir soit la femme travaille, soit elle reste à la maison...mais faire les deux...non c'est trop dur pour les petites cervelles de moineau... grrrrrr

je rallie le mouvement, si mouvement il y a...

F. 21/11/2008 19:14



Je vois qu'on est nombreuses à entendre les mêmes remarques ... Y compris sur notre face à face avec l'ordi à des heures indues ! Bon, cela console mais ne fait pas vraiment avancer le problème.
Parfois, mon compagnon travaille lui aussi à la maison, et rien n'est fait pour autant : c'est même pire. Il occupe le téléphone, l'espace mais n'envisage même pas de passer le balai ... sauf si
je casse délibérément la vaisselle devant lui. Enfin, je n'use de ce stratagème qu'en tout dernier ressort !  ;-)