Des hormones au cerveau

Publié le par F.

Une étude américaine vient de confirmer que la thérapie hormonale pour la ménopause a des incidences sur la diminution du tissu cérébral quelques années plus tard, ce qui expliquerait en partie les risques accrus de démence chez les femmes âgées ayant suivi ces traitements.
Pour préciser, cette altération concerne deux endroits essentiels pour la réflexion et la mémoire, le lobe frontal et l'hippocampe. Cette analyse clinique a été conduite dans le cadre de l'initiative de l'étude de la mémoire dite "Women's Health Initiative Memory Study" ou WHIMS et paraît dans la
revue américaine Neurology.

Publié dans féminin Monde

Commenter cet article

Unibet 02/03/2009 10:16

Cette nouvelle est forte inquiètante, il faut donc faire preuve de toues les vigilances et ne pas se contenter de prendre bêtement les médicaments que notre médecin nous préscrit. Poser des questions même si on a l'impression d'embêter sont praticien, est primordial. Unibet

Emelire 14/01/2009 16:53

ah bon ? alors ça veut dire qu'il vaudrait mieux ne rien prendre pour la ménopause ? ... afin de préserver son cerveau ?

F. 22/01/2009 13:12


Au moins, être vigilante sur ce qu'on prend et montrer à son praticien qu'on s'informe ... Et puis, l'étude concerne les USA !