L'ONU s'intéresse à l'émancipation des femmes dans le monde arabe

Publié le par F.

L'Onu vient de publier son rapport annuel sur le développement humain dans le monde arabe.

Cette année, il dénonce la discrimination à l'égard des femmes, recommandant à certains pays d'introduire des changements significatifs pour améliorer la condition de la femme et le recours temporaire à la discrimination positive. Car une des conclusions du rapport précise que la discrimination envers les femmes freine le développement du monde arabe. De nombreux médias se sont contentés de reprendre le texte du communiqué de presse, déjà conséquent. On y apprend ainsi que les résultats des sondages d'opinion faits pour le Rapport donnent des raisons d'être optimistes, révélant une aspiration, largement partagée, à une plus grande égalité entre les hommes et les femmes. Ainsi, le monde arabe est en train de connaître une mutation dans la mesure où la question des femmes imprègne peu à peu le discours intellectuel et culturel. "Pourtant, ajoutent les auteurs, le mouvement féministe arabe moderne est encore trop souvent considéré, à tort, comme importé de l'Occident, alors qu'en réalité, le concept d'égalité entre hommes et femmes est profondément enraciné dans la région."

Pour des commentaires sur ce rapport, on trouve d'une part l'article de Radio-Canada qui détaille certains chiffres et en offre une vision factuelle enrichie ; et d'autre part l'article du Monde du 7/12/06 qui offre un commentaire nuancé sur le rapport et son contenu en s'intéressant par exemple à la place de l'islam et des constitutions respectives des pays concernés. Voir aussi le court article des Echos intitulé "les femmes sont un peu moins marginalisés dans les pays arabes". Et surtout celui de La Croix qui stipule que l'inégalité hommes-femmes reste forte dans la monde arabe (titre) et qui propose l'analyse la plus pointue.

Rédigé par une équipe d'experts arabes, ce rapport fait de la promotion des femmes "une condition sine qua non de la renaissance arabe" . C'est dit, écrit. Il reste à voir désormais.

Publié dans féminin Monde

Commenter cet article